24/01/2024

Adolphe Landry : Redécouverte d’un pionnier de la politique familiale et de la natalité 

Les rues françaises sont remplies de noms de vieux dignitaires de la IIIème et de la IVème république, députés, sénateurs ou ministres ayant marqué leur temps mais qui sont, parfois, oubliés de la mémoire nationale.

Pourtant nombre de ces hommes et femmes, en dépit de ce que l’on peut penser de leurs idées qui étaient celles de l’omniprésent Parti Radical, qu’ils soient plus de gauche ou bien plus de centre droit, pouvaient s’avérer être des personnages politiques profonds, ne serait-ce que pour leur maîtrise si particulière du verbe en politique.

Certains même peuvent avoir, en dépit de l’éloignement politique d’avec le temps de la troisième, un éclairage particulier sur notre époque.

Ainsi, parmi toute cette odonymie rendue anonyme par le passage des années, le cas d’Adolphe Landry, ministre et député de la Corse dont nous fêtons les 150 ans de la naissance cette année est particulièrement intéressant. 

Né à Ajaccio le 18 Septembre 1874 et mort à Paris le 28 août 1956.

De formation, il était Normalien de la rue d’Ulm où il produisit une thèse remarquée sur la propriété. 

Il fut député de la Corse de 1910 à 1951 puis sénateur de 1945 à 1955 ainsi que maire de Calvi de 1919 à 1956, sa carrière politique l’amenant plusieurs fois à la fonction de ministre (Ministre du Travail, de la Marine, de l’Instruction publique et des Beaux Arts)

En addition, il fut aussi chercheur en économie se spécialisant brillamment sur les questions démographiques qu’il portera de façon innovante au cours de sa carrière parlementaire et ministérielle.

Si en effet, aujourd’hui les questions de natalité et de démographie sont dans tous les esprits, étant même évoquées par le président Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse du 16/01/2024, Adolphe Landry fut un des fondateurs sur bien des aspects de la politique familiale française et ses travaux en tant qu’économiste peuvent encore aujourd’hui servir d’inspiration. 

S’inquiétant de la baisse de la natalité et s’opposant au courant malthusien, Landry est le fondateur de la théorie de la transition démographique encore employée de nos jours dans l’étude de l’évolution démographique de nos sociétés. 

C’est aussi dans cette optique qu’il organisait la généralisation des allocations familiales (sur lesquelles des décennies plus tard revient François Hollande, dé-généralisation qui eut des conséquences désastreuses tant sur le plan démographique que sur celui du pouvoir d’achat), c’est aussi dans cette optique que Landry fut le créateur du quotient familial. 

Créateur aussi du code de la Famille, ses nombreux passages en ministère, bien qu’aujourd’hui relativement oubliés, n’en furent pas moins impactants. 

Dans nos sociétés modernes où la dépopulation résultant de la transition démographique telle qu’il l’avait prédit, devient un danger réel, l’ambition sociale de ses mesures et de ses idées mériterait d’être sortie de l’anonymat dans lequel elles sont plongées hors de quelques rues portant son nom à Ajaccio où il est née et à Calvi où il fut élu. 

Adolphe Landry était aussi une figure intéressante intellectuellement du centre gauche de la troisième république, Radical socialiste défendant la propriété privée comme utile économiquement au développement et à la production qui est aussi conditionné par le dynamisme de population qui empêche sa stagnation, il fut l’instigateur d’un socialisme plus moderne et pragmatique qui voyait les problèmes de répartition des richesses comme un problème mathématique à résoudre dans le cadre même du marché, la vision de Landry place ainsi la population au cœur même des problématiques de richesses faisant en sorte que l’aide à la famille devienne un impératif économique autant que moral car c’est bel et bien la famille qui est au cœur du système de production.

Adolphe Landry est ainsi un de ses nombreux grands personnages ayant animés nos deux républiques précédentes, qui mérite d’être re-découvert et apprécié, qu’importe le bord politique. 

En outre, il est important de rappeler qu’il fut un des rares députés ayant voté contre les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain. 

S’étant interrogé sur des problématiques qui nous touchent particulièrement aujourd’hui et ayant été l’instigateur de réformes et mesures politiques qui pourraient s’avérer être de grandes sources d’inspirations, Landry gagne à être sorti des livres d’histoire parlementaires ou de démographes pour de nouveau rappeler à la classe politique actuelle l’importance d’une politique familiale ambitieuses et pragmatique pour sauver la natalité et la démographie française et, par là, la force productive de notre pays qui a été trop longtemps laissée à l’abandon et dont l’ancien ministre Landry avait déjà montré le lien profond avec la démographie et avec le bonheur d’une nation.

Sources :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Adolphe_Landry?searchToken=ddkcdb3toll5wqwuccipjpcfq

https://app.corsenetinfos.corsica/lactu-regionale/c/0/i/77653729/calvi-l-hommage-de-la-ville-a-adolphe-landry

https://stampa-paese.com/actus/article/restauration-du-bureau-de-lancien-maire-de-calvi-adolphe-landry

https://books.openedition.org/ined/15490?lang=fr

https://www.futuribles.com/la-revolution-demographique-selon-adolphe-landry-1/

https://www.lemonde.fr/idees/article/2012/02/06/adolphe-landry-1874-1956-a-l-origine-de-la-politique-familiale_1639254_3232.html

https://www.cairn.info/revue-informations-sociales-2014-3-page-21.htm

https://shs.hal.science/halshs-01802614/

https://fr.m.wikisource.org/wiki/Auteur:Adolphe_Landry

https://www.defnat.com/e-RDN/vue-article.php?carticle=17904

https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&opi=89978449&url=https://www.cairn.info/load_pdf.php%3FID_ARTICLE%3DRHSH_007_0157%26download%3D1&ved=2ahUKEwjp69bQl-eDAxWbTaQEHa5LAns4ChAWegQIBhAB&usg=AOvVaw2F-LYL_9SxyZHSRfbqar7g